Cecilia a la main verte dans le désert - Cecilia has the green thumb in the desert

 Cecilia Colamar

Cecilia Colamar

Cecilia Colamar vit avec sa soeur Nilda, son père et son cousin dans le petit village de Caspana, au milieu du désert d’Atacama, dans le nord du Chili. Caspana est un village d’agriculteurs, de 200 habitants et se situe juste à côté de la Bolivie.

Cecilia et sa famille sont eux aussi agriculteurs. Ils vivent surtout de l’horticulture mais aussi d’un peu de l’élevage et du tourisme. Ils cultivent des fruits, des légumes et des fleurs.

On peut y voir pousser de l’ail, des oignons, des pommes, des poires, des pêches, du persil, de la menthe, des figues, des coings, de la coriandre, de l’origan, … Ici, tout est organique! Un sacré défi dans cette région du monde, le désert le plus aride et à une altitude de 3200m.

Cecilia Colamar lives with her sister Nilda, her father and her cousin in the small village of Caspana, in the middle of the Atacama desert in northern Chile. Caspana is a farming village of 200 inhabitants and is located right next to Bolivia.

Cecilia and her family are also farmers. They live mainly from horticulture but also from a little livestock and tourism. They grow fruits, vegetables and flowers.

You can see garlic, onions, apples, pears, peaches, parsley, mint, figs, quince, coriander, oregano, ... Here everything is organic ! A sacred challenge in this part of the world, the driest desert and at an altitude of 3200m.

 

 Nilda Colamar, la soeur de Cecilia

Nilda Colamar, la soeur de Cecilia

Cecilia et sa famille sont auto-suffisants en ce qui concerne la nourriture. Ils n’ont pas d’eau potable mais un système d’irrigation et des cultures en terrasses qui leur permettent de réussir. Tout est parfaitement adapté à la topographie des lieux. Ils ont des panneaux solaires mais seulement 3 heures d’électricité par jour dans le village.

Cecilia and her family are self-sufficient for the food. They do not have drinking water but an irrigation system and cultures in terraces that allow them to succeed. Everything is perfectly adapted to the topography of the place. They have solar panels but only 3 hours of electricity per day in the village.

Pour Cecilia, la vie dans le désert n’est pas difficile. Elle aime vivre loin de la ville, en pleine nature avec plus de calme et de sécurité, loin des tracas. Une vie simple et authentique!

For Cecilia, life in the desert is not difficult. She likes to live far from the city, in the middle of nature with more peace and security, far from the hassle. A simple and authentic life!

DSC_3337.jpg