Laura

Laura

Laura Chusin Pilango a 46 ans. Elle vit en Equateur, dans la région des Andes, quelque part entre 3000m et 4000m d’altitude. Cette région est magnifique, verdoyante, montagneuse et volcanique.

Il y a énormément de communautés indigènes dans la région. Elles représentent 4 millions de personnes, c’est-à-dire un quart de la population en Equateur. On compte environ 12 communautés indigènes différentes.

Laura fait partie de la communauté Guayama Grande qui est composée de 35 familles. Elle a 9 enfants et vit avec sa fille Tania de 10 ans. Son mari et ses autres enfants vivent en ville pour étudier et travailler.

Laura Chusin Pilango is 46 years old. She lives in Ecuador, in the Andean region, somewhere between 3000m and 4000m of altitude. This region is beautiful, green, mountainous and volcanic.

There are a lot of indigenous communities in the area. They represent 4 million people, a quarter of the population in Ecuador. There are about 12 different indigenous communities.

Laura is a part of the Guayama Grande community with 35 other families. She has 9 children and lives with her 10-year-old daughter Tania. Her husband and other children live in the city to study and work.

 Tania

Tania

DSC_3528.jpg

J’ai été frappée par la pauvreté de Laura. Et j’ai appris que les communautés se situent en bas de l’échelle sociale et souffrent encore aujourd’hui de discrimination. Elles n’ont pas les mêmes chances que les autres, par exemple, en termes d’accès aux soins de santé ou à l’éducation.

Laura est agricultrice. Elle cultive des haricots, des fèves de chocho, sorte de haricot aussi, du maïs, des pommes de terre,… Elle possède un tout petit lopin de terre où elle cultive et quelques moutons.

I was struck by Laura's poverty. And I learned that communities are at the bottom of the social ladder and still suffer from discrimination today. They do not have the same opportunities as others, for example, in terms of access to health care or education.

Laura is a farmer. She grows beans, chocho, a kind of bean, corn, potatoes, ... She has a small piece of land where she grows and some sheeps.

Laura est heureuse de vivre ici même si ce n’est pas facile d’avoir de l’argent pour vivre. Cependant, elle vit mieux ici qu’en ville où les gens, selon elle, sont « enfermés ».

Laura était super timide. Cela n’a pas été facile de l’aborder. Elle ne connaît pas l’Europe et n’avait jamais vu d’appareil photo ni de caméra. Mais cette rencontre fut très touchante.

Laura is happy to live here even though it is not easy to have money to live. However, she lives better here than in the city where people, according to her, stay “inside”.

Laura was very shy. It was not easy to talk to her. She does not know Europe and had never seen a camera. But this meeting was very touching.

 

Voici Laura et Tania et un vieux sage qui est un expert sur la question des communautés indigènes, Paco Garzon Rosas.

Here is Laura and Tania and an old sage who is an expert on the issue of indigenous communities, Paco Garzon Rosas.

 Paco Garzon Rosas

Paco Garzon Rosas